J. Cole - 4 Your Eyez Only : le documentaire (video)


Après deux albums réussis, disques de platine sans aucune collaboration, J. Cole présente un nouveau documentaire engagé faisant écho à son dernier album en date.


Diffusé sur la chaine HBO en avril dernier, le documentaire est désormais accessible au monde entier.
Très confidentiel vis à vis de sa vie privée, J. Cole, qui a d'ailleurs accueilli son premier enfant récemment sans en révéler ni le sexe ni le prénom, laisse ici la parole à ceux qui ne l'ont pas habituellement. 
Il a ainsi réuni de nombreux témoignages recueillis en sillonnant plusieurs états américains avec cette volonté de laisser s'exprimer ceux que l'on stigmatise : "Ce sont des gens qui ne sont jamais écoutés, ni par le monde, ni entre eux". En co-réalisant le documentaire, il nous invite à une immersion dans la rue, sans jamais se poser en donneur de leçons.
 
Plusieurs thèmes d'actualités chers au rappeur sont ainsi abordés, dépeignant la réalité de sa communauté, rythmés par les titres de son dernier album dont l'objectif était d' "humaniser les personnes négativement dépeintes par les médias".
Une jolie démonstration d'humilité, un formidable hommage à l'amour paternel (She's mine) et la mise en lumière de valeurs fortes à l'opposé des thèmes futiles qui règnent à travers le Hip Hop mainstream. Il célèbre par exemple les joies de la vie de famille sur le titre Foldin Clothes où il dit vouloir faire en sorte que sa femme, en fin de grossesse, se sente le mieux possible, l'aidant dans les taches quotidiennes, restant auprès d'elle, à regarder Netflix et prendre le p'tit dej!  "Tellement plus intéressant que chanter les louanges d’une nouvelle Bentley", selon lui.


Le jeune homme de 32 ans a délibérément choisi de ne pas vivre la vie exubérante que l'on prête habituellement aux superstars simplement car ce n'est pas pour lui. Il se pose ici en tant que simple observateur"Je me suis dis que ça serait vraiment puissant de voir des personnes noires parler à d'autres personnes noires. Et de voir un rappeur, considéré comme étant un des meilleurs de l'industrie, puisse juste être là, à les écouter".

Malgré deux albums à succès, il s'est retiré des projecteurs pour emménager près de Fayetteville où il a grandit, s'est marié, s'est tourné vers la méditation et se préoccupe désormais davantage des besoins des autres que des siens.   
"Le soucis c'est ce que nous croyons que nous voulons et avons besoin en grandissant. C’est le rêve de tout le monde. Qui ne veut pas l'argent, les femmes, les voitures, et surtout la gloire? C'est addictif. Le reconnaitre est la première étape. Je l'ai fait et j'ai du me demander d'où provenait cette peur" confiait-il lors d'une rare interview récemment au NYTimes.
Sur la fin du documentaire, on le voit ainsi se présenter le tout simplement du monde à une inconnue, partant pour le troisième job de sa journée, impressionné par la force et l'optimisme de cette jeune grand-mère qui explique avoir perdu deux de ses enfants dans des conditions dramatiques. Une jolie conclusion source d'inspiration.

J. Cole sera de passage en France en octobre prochain dans le cadre de sa tournée juste après son passage au festival Made In America, tête d'affiche aux côtés de Jay -Z, début septembre.

Commentaires