Sweet Food - Amour caché façon pommes tatin


Les pommes et moi, c’est une grande histoire puisque je les consomme sous toutes les formes! Aujourd'hui, j'ai détourné un classique de la pâtisserie antillaise pour y intégrer ce fruit chéri, économique et facile à travailler.


Le gâteau intitulé Amour Caché qui se rapproche à quelques détails près au Tourment d'amour est en fait une génoise sous laquelle se cache une confiture (souvent de bananes, goyave ou coco), le tout reposant sur une pâte brisée. Le moelleux et les épices de la génoise s'allient parfaitement au goût fruité et sucré de la confiture et au croustillant apporté par la pâte brisée. Quand la confiture et la pâte brisée sont confectionnée, c'est un délice encore plus appréciable par les petits comme les grands.

C'est donc lors d'une envie soudaine de pâtisserie (oui, ça me prend parfois!), avec une pâte brisée prête à dérouler et quelques pommes qui éraient que je me suis mise en quête de réaliser ce (criminel?!) détournement de tourment d'amour!



Très peu d'ingrédient encore une fois pour cette recette très accessible au résultat fabuleux (si, si, vraiment!).

***

Ce qu'il vous faut :

4 à 6 pommes (selon calibre : j'avais 4 pommes moyennes mais c'était juste)
125 g de farine
1 demi sachet de levure chimique
125 g de sucre
4 œufs
1 pâte brisée de qualité (l'idéal est de la faire soi-même mais bon...)
3 cuillères à soupe de poudre d'amande (facultatif)
1 pincée de cannelle, vanille, une goutte d'extrait d'amande amère
Miel, beurre

***
  • Démarrez par le plus fastidieux : l'épluchage des pommes! Puis coupez les quartiers en tranches assez épaisses car, en cuisant elles réduiront.
  • Dans une poêle (j'ai utilisé mon plat à tatin), faire chauffer 2 à 3 bonnes noisettes de beurre doux (ou demi-sel pour plus de peps) ainsi qu'environ 2 cuillères à soupe de miel ou à défaut de sucre de canne.
  • Toujours sur feu moyen, ajoutez les pommes et laissez doucement caraméliser en les retournant avec précaution de temps à autre pour que chaque morceau s’imprègne de ce léger caramel. Attention, on ne cherche pas à obtenir une compote : bien que fondants, les morceaux doivent garder de la tenue. Après quelques minutes, retirez du feu, saupoudrez de cannelle et réserver.



Préparation de la génoise
  • Préchauffez votre four et préparez la génoise en mixant les œufs avec le sucre et les épices jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux qui aura doublé de volume. Il vous faudra bien 3 à 6 minutes pour un résultat optimum. Si possible, au dessus d'une source chaude.
  • Incorporez la farine et la levure puis mélangez délicatement.

    Avant cuisson
  • Dans un moule à tarte à rebords plutôt hauts, étalez la pâte brisée, la piquer de quelques coups de fourchette puis mettre la poudre d'amande de manière uniforme. Posez dessus les pommes refroidies également de manière régulière afin que chaque part retrouve équitablement ses morceaux de pommes, puis la génoise. Enfournez à four moyen pour une bonne vingtaine de minutes jusqu'à cuisson de la génoise.


Difficile de résister à ce doux parfum alors que la tarte est encore chaude. Pour ma part, je n'ai pas pu et l'ai dégustée chaude puis tiède : un vrai délice ! Le croustillant de la pâte brisée, la génoise subtilement parfumée et les pommes fondantes ont également conquis MiniMoiN°1 qui s'est servie pas moins de trois fois!
Assurément, c'est désormais un classique que je referais prochainement!




***
Astuces :

Si, comme moi, vous n'avez ni l'envie ni le courage de faire votre propre pâte brisée, privilégiez tout de même une pâte de qualité, c’est à dire évitez les premiers prix!

J'ai ajouté de la poudre d'amande pour le gout qui se marie parfaitement avec les pommes mais également pour éviter que le jus qu'elles contiennent ne trempe éventuellement la pâte qui perdrait ainsi son croustillant. C’est tout à fait facultatif mais il faut dans ce cas, pensez à transvaser les pommes hors de la poêle en attendant le montage final.

On peut utiliser une pâte sablée à la place de la brisée, la recette d'origine ayant elle-même quelques variantes concernant la pâte ou même la présence de crème pâtissière.

J'ai utilisé du sucre de canne pour la génoise car il donne un petit goût que j'affectionne particulièrement. C'est, là encore, facultatif mais ça fait tout de même une petite différence gustative!

Pour une occasion, vous pourrez décorez votre gâteau d'un glaçage royal ou saupoudrer de sucre glace. La génoise étant plutôt neutre, à part les épices, le sucre est principalement apporté par les fruits qui en contiennent naturellement. Zéro complexe!

J'ai utilisé le terme "façon tatin" car les pommes sont fondantes et légèrement caramélisées, voir confites. C'est une question de gout mais rien ne vous empêche de réaliser un caramel plus prononcé que le très léger réalisé ici avec le miel.

Je raffole des pommes mais pourquoi pas utiliser des poires, de l'ananas ou mêmes des abricots si vous préférez. Je suppose que tous les fruits peuvent s'y prêter alors n'hésitez pas à me faire part de vos essais.



D'autres gourmandises sur SweetBrownSugar



Commentaires